Gallen-Kallela

La mère de Lemminkaïnen [Lemminkäisen äiti], 1897

old-woman-with-a-cat-1885

La vieille femme et le chat [Akka ja kissa], 1885

 

Chutes d’Imatra, 1893

 

Garçon et corbeau, 1884

 

Printemps [Kevät]. Etude pour les fresques du mausolée de Sigrid Jusélius (1887-1898), c.1903

 

 

kikuyu_bleu1

Kikuyu bleu [Sininen Kikuju], 1909-1910

 

hiver1

Hiver [Talvi], 1902 / Étude pour les fresques du mausolée de Sigrid Jusélius (1887-1898)

 

 

 

Akseli Gallen-Kallela (1865-1931): Une passion finlandaise

Considéré comme l’un des artistes les plus emblématiques du génie finlandais au tournant des XIXe et XXe siècle, Akseli Gallen-Kallela n’a jamais fait l’objet d’une exposition monographique en France. Ses liens avec Paris sont cependant étroits. Il fut élève de l’Académie Julian dans les années 1880, triompha à l’Exposition universelle de 1900 avec les fresques du pavillon finlandais sur des thèmes tirés de l’épopée du Kalevala, exposa de nouveau à Paris en 1908 avant de s’embarquer pour l’Afrique d’où il ramena une série flamboyante de peintures et aquarelles.

C’est de cette brillante carrière, dans laquelle s’imbriquent naturalisme, néoromantisme, symbolisme, expressionnisme – et qui accorde une place aux arts décoratifs -, que rend compte l’exposition. Elle rassemble des oeuvres, provenant de prestigieuses institutions finlandaises et de collections privées, qui constituent les manifestes d’un art trop longtemps réduit à l’expression d’un sentiment national.

Save

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s